RECHERCHER
 
 
CONTACT

Koulouba,
806 avenue de l’Indépendance
01 BP 92 Ouagadougou 01
Burkina Faso
Tél : (226) 25 32 49 41/51/87/89/91/92
Fax : (226) 25 30 57 61

Exécution des missions  >> Mobilisation des ressources

Financements extérieurs

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays en développement ne dispose pas d’un tissu économique et de ressources internes nécessaires pour assurer le financement des déficits et des investissements de l’État. Dans cette situation, le financement des investissements reste fortement tributaire de l’extérieur à travers les emprunts et la mobilisation sur le marché financier.

Mobilisation des financements sur emprunt extérieur

L’Aide Publique au Développement (APD) constitue la principale composante de ces financements extérieurs. L’APD est définie comme l’ensemble des décaissements effectifs des dons et les prêts consentis à des conditions préférentielles pour des objectifs de développement. Plusieurs acteurs se partagent les attributions en matière de mobilisation des financements extérieurs. Il s’agit :

  • des départements ministériels et démembrements de l’Etat à travers l’identification des projets et l’initiation des demandes de décaissements des fonds ;
  • du Comité national de la dette publique (CNDP) dont le secrétariat est assuré par la Direction de la dette publique. Le CNDP est chargé de la coordination et du contrôle de toutes les initiatives liées à l’endettement public et à la gestion de la dette publique et se prononce (avis) sur toute initiative ou tout projet d’endettement ;
  • de la Direction générale de l’économie et de la planification. Cette structure donne son avis de conformité sur tout projet d’endettement au regard des orientations nationales et sectorielles ;
  • le Secrétariat Permanent pour le suivi des Politiques et Programmes Financiers pour les mécanismes de mobilisation des appuis budgétaires ;
  • de la Direction générale de la coopération à travers les requêtes de financement, la préparation des négociations avec les bailleurs et la coopération financière internationale ;
  • de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique ; outre la fonction de secrétaire du CNDP, la Direction de la dette publique a en charge les appels de fonds découlant des négociations bilatérales et multilatérales.

Une application informatique dénommée Circuit Intégré des Financements Extérieurs (CIFE) a été développée par le Ministère de l’Economie et des Finances dans le but d’assurer la traçabilité des flux des financements durant tout le cycle de vie des projets. Des interfaces avec d’autres d’applications exploitées au MEF pour assurer les échanges d’informations et permettent ainsi à tous les intervenants de jouer pleinement leur rôle.

Mobilisation des financements sur le marché régional

Face à la rareté des financements extérieurs et à la suppression par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) de ses avances statutaires aux Etats de l’UEMOA. Le Burkina Faso fait appel régulièrement au marché financier régional pour financer leurs économies. La participation à ce marché se fait par émissions de bons du Trésor et par emprunt obligataire.

Le rôle de la DGTCP, consiste, après l’élaboration de son plan de trésorerie annuel, à l’analyse de ce plan tout en tenant compte de l’évolution de l’environnement économique et financier. Cette analyse lui permet d’avoir des repères et par des simulations, elle propose un calendrier d’intervention sur le marché monétaire et financier soumis à l’autorisation du Ministre en charge des finances qui sera transmis par la suite à la BCEAO. La date de l’émission et le montant dépendent du degré de la tension de trésorerie et de la période à laquelle ladite tension est vécue.

Une fois l’accord du Ministère de l’Économie et des Finances acquis, un dossier d’émission est préparé puis soumis à la BCEAO qui assure l’organisation matérielle de l’émission des bons du Trésor. Ce dossier précise tous les atouts de l’émetteur et précise toutes les caractéristiques de l’émission, notamment la maturité, la date d’adjudication et le montant mis en adjudication. La BCEAO procède ensuite à la publication de l’appel pub1ic dans les principaux organes de presse des Etats membres de l’UEMOA et à la transmission des notes d’information à l’ensemble des établissements de crédit.